DERNIERS MATCHS
Jeudi 31 août 2017
Équipe P CS E
Coaticook 6 7 0 F
Victoriaville 5 7 1 Box
PROCHAINS MATCHS
Aucun match au calendrier
Classement
Division B45
Équipe PJ V D PCT DIF
Thetford Mines 33 25 8 .758 0.0
Victoriaville 33 15 18 .455 10.0
Coaticook 33 12 21 .364 13.0
Sherbrooke 33 9 24 .273 16.0

Division Louisville Slugger
Équipe PJ V D PCT DIF
Acton Vale 33 24 9 .727 0.0
Montréal 33 23 10 .697 1.0
St-Jean-sur-Richelieu 33 19 14 .576 5.0
St-Jérôme 33 13 20 .394 11.0
Shawinigan 33 12 21 .364 12.0

Division Cogéco
Équipe PJ V D PCT DIF
Ottawa 9 1 8 .111 0.0

Partenaires
Revue de presse
Cactus : un week-end déterminant
2012-05-28

Le Cactus de Victoriaville, dans la Ligue de baseball senior élite du Québec, n'a que cinq rencontres de disputées cette saison. N'empêche que le prochain week-end pourrait déjà s'avérer déterminant en vue d'obtenir une place en séries éliminatoires.

Présentant une fiche de cinq défaites en autant de sorties, les Victoriavillois croupissent, avec les Indiens de Mirabel (0-4), dans les bas-fonds du classement général. Ils disputeront trois matchs en autant de soirs, le week-end prochain, ce qui pourrait être décisif pour la suite des choses.

«Nous avons deux options. Soit que nous profitons de ces trois matchs pour revenir en force, soit on s'enfonce encore davantage», a lancé le joueur-entraîneur Jean-François Béliveau.

En fait, le joueur de deuxième but ne cache pas qu'une première victoire est impatiemment attendue par les joueurs de l'équipe. Le Cactus a raté une belle occasion de briser la glace, dimanche dernier, en s'inclinant face aux Guerriers de Granby. Il a subi un revers de 7 à 1 au stade de Victoriaville.

La formation des Bois-Francs avait pourtant bien amorcé la rencontre, par l'entremise du droitier Jonathan Camiré, qui a brillé au monticule. Après avoir permis à l'adversaire de prendre les devants dès la manche initiale à la suite d'un mauvais lancer, Camiré n'a donné que des miettes à ses rivaux, et ce, jusqu'en cinquième manche.

Une erreur coûteuse du voltigeur de gauche, Louis-Alexandre Morin, qui a été incapable de capter la balle sur un jeu de routine, a propulsé les Guerriers confortablement en avance. Puis, deux frappeurs plus tard, le joueur de troisième but Raphaël Gagné-Houle avait une belle occasion de mettre fin à la manche, mais son mauvais lancer au premier but a prolongé le tour au bâton des Guerriers.

Au final, ceux-ci ont inscrit six points, au cours de cette manche, dont seulement deux mérités. Camiré a alors vu sa journée de travail prendre fin. En quatre manches et un tiers, il a concédé sept points, dont seulement deux mérités. Il a retiré quatre frappeurs sur des prises, allouant aussi deux buts sur balles.

Amené en relève, Gabriel Vincent a été parfait en une manche et deux tiers. Il a retiré quatre frappeurs sur des prises. Jean-François Béliveau a terminé la rencontre. Il a été parfait lors de la dernière manche.

«Jonathan a été excellent. En fait, tous nos lanceurs font le travail depuis le début de la saison. Ce n'est cependant pas normal de les laisser tomber de la sorte défensivement. Dimanche, nous aurions dû limiter les dégâts à 2 à 0 en cinquième manche. Ça s'est plutôt terminé 7 à 0 en raison des erreurs en défensive. Les lanceurs n'ont rien à se reprocher. Heureusement, d'ailleurs, qu'ils font le travail», a expliqué Béliveau.

Il souligne qu'un tel rendement défensif, le week-end prochain, ne pardonnera pas en raison, notamment, du calendrier chargé. «Il faudra économiser nos lanceurs. Ce n'est pas normal que Gabriel (Vincent) et Jonathan (Camiré) aient vu de l'action au monticule quatre fois au cours des cinq premiers matchs de la saison. Encore dimanche, si nous avions joué avec plus d'aplomb défensivement, Jonathan aurait eu la possibilité de lancer un match complet», a ajouté Béliveau.

Au-delà du rendement du Cactus sur le terrain, l'attaque éprouve toujours sa part d'ennuis également. Le seul point des Victoriavillois, dimanche, a été produit en septième manche sur le seul coup sûr en quatre présences de Béliveau. D'ailleurs, celui-ci, comme la majorité de ses coéquipiers, est méconnaissable au bâton. Il présente une moyenne de .158. L'an dernier, il avait conservé une moyenne de .359, la meilleure chez les réguliers de l'équipe.

«Pour retrouver notre touche offensive, il faudra afficher plus d'aplomb sur le terrain. Présentement, nous sommes ébranlés en raison de nos erreurs coûteuses. Notre confiance est au plus bas lorsque nous nous présentons à la plaque», a-t-il dit.

La commande est toutefois lourde pour le Cactus le week-end prochain, alors qu'il visitera le Big Bill de Coaticook (5-0) vendredi (1er juin) et les Brewers de Sainte-Thérèse (3-2) samedi (2 juin). Dimanche (3 juin), il recevra, à 13 h, les Castors d'Acton Vale (1-2). «Notre calendrier est chargé. On savait, d'ailleurs, qu'il fallait profiter de notre début de saison pour engranger les victoires. Nous n'y sommes toutefois pas parvenus. Ce sera à nous de trouver une façon d'y parvenir en fin de semaine», a poursuivi Béliveau.

Gabriel Vincent sera le partant, samedi. Francis Michel se mesurera, quant à lui, aux Castors. On ne connaît pas, pour l'instant, l'identité du lancer partant vendredi. «On attend de voir si Michaël Ramsey peut venir nous donner un coup de main», a précisé le joueur-entraîneur.

Quant à la présence du joueur de premier but Kevin Denis-Fortier, qui a effectué sa première sortie avec le Cactus dimanche, elle est très improbable, le week-end prochain. Celui-ci a été muselé en trois présences au bâton face aux Guerriers.



Source : La Nouvelle Union
http://www.lanouvelle.net/Sports/Baseball/2012-05-28/article-2989694/Cactus-%3A-un-week-end-determinant/1