DERNIERS MATCHS
Jeudi 31 août 2017
Équipe P CS E
Coaticook 6 7 0 F
Victoriaville 5 7 1 Box
PROCHAINS MATCHS
Aucun match au calendrier
Classement
Division B45
Équipe PJ V D PCT DIF
Thetford Mines 33 25 8 .758 0.0
Victoriaville 33 15 18 .455 10.0
Coaticook 33 12 21 .364 13.0
Sherbrooke 33 9 24 .273 16.0

Division Louisville Slugger
Équipe PJ V D PCT DIF
Acton Vale 33 24 9 .727 0.0
Montréal 33 23 10 .697 1.0
St-Jean-sur-Richelieu 33 19 14 .576 5.0
St-Jérôme 33 13 20 .394 11.0
Shawinigan 33 12 21 .364 12.0

Division Cogéco
Équipe PJ V D PCT DIF
Ottawa 9 1 8 .111 0.0

Partenaires
Revue de presse
Les erreurs et le manque d'opportunisme coulent le Cactus
2009-09-05

La plupart des observateurs s’attendaient à ce que la série opposant le Cactus de Victoriaville au Big Bill de Coaticook se rende à la limite. C’est ce qui s’est produit. La formation estrienne a remporté le cinquième et ultime match 14 à 4 pour se sauver avec les honneurs du duel. La troupe de Jean-François Béliveau a donc été éliminée en quart de finale, elle qui a gagné le championnat en 2007 avant de s’incliner en finale, l’an dernier, devant le Vertdure de Trois-Rivières.

Contrairement à ses rivaux, le Cactus a manqué d’opportunisme en laissant de nombreux coureurs sur les sentiers. Puis, il a commis des erreurs coûteuses en défensive. «Nous n’avons pas joué notre meilleur baseball et nous en avons payé le prix. Nous avons été incapables de frapper en lieu sûr dans les moments opportuns. De leur côté, ils ont obtenu plusieurs cous sûrs, alors qu’ils tiraient de l’arrière dans le compte. Nous aurions dû gagner cette série, mais ça n’a malheureusement pas été le cas», a commenté Béliveau.

Il faut également préciser que le joueur-entraîneur a dû composer, dans la rencontre décisive notamment, sans la présence de son as lanceur, Pat Plante. Ce dernier, retenu par son travail, a été limité à trois manches lancées au cours de la série.

«Notre manque de profondeur au monticule s’est évidemment fait sentir. Nous devrons tenter de corriger cette lacune durant le repêchage. Heureusement que Jimmy Durette était disponible. Il a encore prouvé qu’il était un lanceur de qualité», a fait valoir le joueur-entraîneur du Cactus.

Pour l’instant, Béliveau n’a pas voulu confirmer son retour comme entraîneur et il ignore quel alignement présentera l’équipe la saison prochaine. «Dans les rangs seniors, il faut prendre une saison à la fois. Certains joueurs pourraient ne pas être de retour. Bien des choses peuvent se produire au cours des prochains mois», a-t-il dit en guise de conclusion.



Source : La Nouvelle
http://www.lanouvelle.net/article-374217-Les-erreurs-et-le-manque-dopportunisme-coulent-le-Cactus.html